Angioplastie coronaire
Complications
Complications

ANGIOPLASTIE CORONAIRE : COMPLICATIONS

 

Les complications observées au décours ou après une angioplastie coronaire sont proches de celles de la coronarographie (complications vasculaires liées à la ponction artérielle et au cathétérisme, complications neurologiques...). Elles ont été developpées dans la rubrique "complications" de la coronarographie de ce site.

 

LA DISSECTION ARTÉRIELLE

La plus importante est la dissection de la paroi intimale (rupture du feuillet interne de l'artère). Les progrès à la fois techniques et technologiques ont fait diminuer ce taux de complications. Surtout l'avénement du stent a permis d'y remédier et de rétablir un bon flux dans l'artère. 
La dissection est classée selon différents stades, de la plus "mineure" (recollée par angioplastie au ballonnet) à la plus grave (occlusion du vaisseau).


Image typique de trait de dissection après angioplastie au ballonnet d'une CX/Marginale qui sera traitée facilement avec la mise en place d'un stent.

 

LA PERFORATION CORONAIRE

Elle peut être due :
• à la création d'un mauvais chenal par le guide
Cette complication est souvent décrite dans les désobstructions des occlusions coronaires chroniques, liée à des guides ayant des degrés de rigidité très élevés et souvent recouverts d'un coating hydrophile.
•  à l'inflation du ballonnet d'angioplastie
•  à l'impaction du stent
S'il est recommandé de bien apposer le stent contre la paroi (notamment les stents actifs pour une bonne libération de la drogue), une impaction trop importante de l'endoprothèse peut faire céder les tuniques artérielles.

 

LA PERTE OU L'OCCLUSION D'UNE BRANCHE COLLATÉRALE

L'implantation d'un stent, de par sa conception en treillis métalliques, peut amener une occlusion d'une branche collatérale, juste en regard de l'une des ses mailles. Si la première approche est de ne pas traiter cette branche en tant que technique de bifurcation (branche fille < 2,5 mm), il est néanmoins important de connaître l'importance de cette artère (diamètre, territoire irrigué).
L'occlusion d'une branche collatérale peut se manifester par des modifications électriques à l'ECG ou un angor qui pourra persister jusqu'à quelques heures après le geste.


Lésion de bifurcation IVA/diagonale

 
Stenting direct à 16 atm (stent actif 3.5/28)

 
Résultat après stenting
Perte de la diagonale, prise dans les mailles du stent

 

haut de page