Coronarographie
Consentement éclairé
Consentement éclairé

CORONAROGRAPHIE : CONSENTEMENT ECLAIRE

 

INFORMATION des PATIENTS

• Pourquoi vous propose-t-on une coronarographie ?
La maladie coronaire peut être responsable d'angine de poitrine (douleurs dans la poitrine), d'infarctus du myocarde, d'insuffisance cardiaque (qui se traduit le plus souvent par un essoufflement) et peut évoluer éventuellement vers un décès. L'évolution peut être en grande partie freinée par un traitement adapté, il est donc important de faire un diagnostic précis. La coronarographie permet de faire un bilan exact des atteintes (rétrécissement ou occlusion) de vos artères coronaires.

• Réalisation de la coronarographie
La réalisation du cathétérisme cardiaque et de la coronarographie vous est détaillée dans un livret édité par la Fédération française de cardiologie, qui vous est remis en même temps que ce texte.

• La coronarographie comporte-t-elle des risques ?
Malgré les progrès techniques et l'expérience des médecins, le cathétérisme cardiaque et l'artériographie coronaire comportent, comme tout geste invasif ou chirurgical, un risque d'incidents ou d'accidents, notamment :
- complications allergiques le plus souvent liées à l'utilisation de produits radiologiques iodés ou d'anesthésique local. Si vous avez déjà présenté des manifestations allergiques, il faut absolument en informer le médecin.
- complications au niveau du point de ponction de l'artère. La complication la plus fréquente est la formation d'une ecchymose ou d'un hématome au point de ponction, qui peut persister plusieurs jours mais qui est habituellement sans conséquence. Cependant l'augmentation de volume dans les jours qui suivent l'examen doit vous conduire à consulter rapidement. Plus rarement, le maniement des sondes peut occasionner des blessures vasculaires et nécessiter une réparation chirurgicale et (ou) une transfusion sanguine, ou décrocher un fragment d'athérome responsable d'une embolie.
- complications cardiaques et vasculaires. Au cours de l'examen, peuvent survenir des malaises, des douleurs dans la poitrine, des palpitations liées à un trouble du rythme. Les complications graves sont quant à elles très rares. À titre indicatif, dans une revue publiée dans la littérature médicale, sur une grande série de patients, on note un risque de décès de 0,8/1 000, de perturbations neurologiques (notamment paralysies) de 0,6/1 000, d'infarctus du myocarde de 0,3/1 000 *.
D'autres complications moins sévères ont été rapportées, leur fréquence est inférieure à 1 %.
En cas de complications ou de situations imprévues, une angioplastie (dilatation du ou des rétrécissements des artères coronaires par un ballon) ou une intervention chirurgicale de pontage coronaire ou toute autre action peuvent être nécessaires d'urgence, en fonction de l'état clinique.

• Quels bénéfices peut-on attendre de la coronarographie ?
Selon les résultats de la coronarographie et de l'ensemble du bilan clinique, des médicaments vous seront ou non prescrits à long terme. En fonction des lésions observées, il est possible d'envisager un geste de revascularisation : soit un pontage coronaire, soit une angioplastie coronaire. La coronarographie contribuera à déterminer le geste le plus approprié à votre état, afin de diminuer le risque de complications ultérieures et d'améliorer le confort de votre vie. La décision thérapeutique sera naturellement prise en accord avec vous-même et votre cardiologue.

*(référence: Laskey W, Boyle J, Johnson LW and the Registry Committee of the Society for Cardiac Angiography and Intervention. Multivariable models for prediction of risks of significant complications during diagnostic cardiac catheterization. Cath et Cardiovasc Diagn 1993 ; 30 : 185-90.)

 

CONSENTEMENT ECLAIRE

 

haut de page